Activities Calendar
Henschotermeer

Localisation

Henschotermeer

Se prélasser et profiter du cadre magnifique, se baigner dans le lac. S’imaginer être un pirate sur un bateau de pirate. Construire son propre château de sable. Faire du jogging autour du lac. Se promener le long des prés, des forêts et de la plage. Ou observer, paré des jumelles, des cerfs, des chouettes ou des hobereaux

Tout est possible dans, autour et le long du Henschotermeer : un lac de baignade unique avec des plages blanches, dignes des Caraïbes au milieu des plus belles forêts d’Utrechtse Heuvelrug.

Dans une Charte de Charlemagne il est fait mention du don de certains « foreesten » à l’église Saint-Martin à Trecht, y compris les « Hengestooten » (en 777). Au moyen âge, cette terre sauvage (principalement des landes) faisait partie des  terres communales de la Marke Maarn.

Toutefois, le surpâturage par le bétail et le piquage des mottes de bruyère dans la région ont donné lieu à d’importants sables mouvants

Des sables mouvants

Les sables mouvants menaçaient la route entre Zeist et Walter, c’est pourquoi il a été décidé de couvrir la totalité de la zone de sables mouvant par des mottes de bruyère (1895 ; les mottes étaient piquées sur le Leusderhei). De jeunes arbres de pin ont été plantés entre ces mottes pour fixer le sable mouvant et pour assurer la future production de bois.

On peut toujours remarquer les anciennes dunes de sable à leur sable fin blanc et les collines de sable, actuellement couvertes par des conifères et des feuillus. On peut voir beaucoup d’espèces animales, tels que des chevreuils, des lièvres, des renards, le pic noir, la chouette hulotte et des hobereaux.

Des arbres abattus et l’extraction du sable

Pendant la période de mobilisation (vers 1939), de nombreux arbres ont été abattus dans la région et il fut procédé à l’extraction de sable. Ce sable, avec le bois, fut utilisé pour  construire l’échafaudage de la ligne Grebbe entre Woudenberg et Leusden. Le résultat fut un lac d’environ trois hectares.

Etang de loisirs

Au début des années 60, avec la croissance de la mobilité et des changements dans le milieu des loisirs, de plus en plus de gens ont commencé à passer leurs loisirs aquatiques autour de cette flaque d’eau.

Des problèmes dans le domaine de l’hygiène et de la sécurité routière ont obligé l’Association ' d’Utrechtse Heuvelrug ', en étroite concertation avec le propriétaire du domaine Den Treek – Henschoten, d’élaborer un plan qui prévoyait un lac de loisirs avec une capacité d’environ 10 000 visiteurs par jour. Cette commande fut confiée à l’association néerlandaise Heidemaatschappij qui  réalisa le projet en 1972.

Actuellement La Henschotermeer couvre une superficie de 60 hectares dont 13 hectares sont couverts par l’eau, 10 hectares par des sables mouvants et 30 hectares par des forêts. L’eau dans le lac reste à niveau grâce au fait que les des eaux souterraines remontent à plusieurs endroits. De temps à autre, de l’eau supplémentaire est pompée mécaniquement. Par la capacité autonettoyante de l’eau, la qualité reste bonne et la pollution se décompose en très peu de temps